SEO, BASH, PHP et plus si affinités

Google : Vider la corbeille !!

Je ne vais pas parler du nouvel algo de google concernant les avis négatifs. Je ne vais pas parler de l’intégration de google adresse dans les résultats naturels. Je ne vais pas parler de wikileaks et je ne parlerai pas non plus de seotons. Ce billet est la suite logique d’un billet précédent intitulé : Comment Google en voulant assainir le web a développé l’effet inverse ?
La vérité est là, nous sommes arrivés au point de non-retour du moteur de recherche le plus utilisé en France, j’ai nommé « Google ».

Le piège

Je ne vais pas reprendre l’article cité en introduction, mais pour faire court la force le piège de google fut de proposer TOUT GRATUITEMENT dès son lancement, et pour n’importe qui les mots « FREE », « gratuit » sont attrayants. Il ne lui reste plus qu’a proposer d’être en tête de liste de son moteur, moyennant cependant une rémunération. Comme nous le verrons dans la suite de cet article, Google n’a pas inventer le SEA puisqu’il existait en 1996 avec Open Text, il n’a fait que s’empresser de développer un outil prometteur qui par la suite, fera de lui le mastodonte de la silicon valley.

Le deuxième piège de Google à été de donner naissance à des métiers « satellites » : SEO, cleaner/veilleur d’e-reputation …
Le SEO est né avec les moteurs de recherche, jusqu’ici je ne vous apprends rien. Néanmoins, ils réussissent un tour de force grâce à ces metiers émergents : posséder un maximum d’intermédiaires pour faire leur boulot !!! Et oui, quel SEO [francophone] ne parle pas de Google ? Quel nettoyeur du web ne parle pas de Google ? Quel SEO s’amuse à spammer Bing ou Yahoo ? Je ne continue pas ma liste puisque elle pourrait être longue. Venons en plutot aux conséquences de ses métiers « satellites » :

  • Nous avons fait la promotion de Google auprès de nos clients pendant des années
  • Indirectement, nous avons fait grossir son index de manière exponentielle
  • Nous ne construisons plus des sites pour les clients, mais on les pense principalement pour Google
  • Qu’est ce qui empêche Google de rendre l’intégralité de sa première page payante ? (Pour l’internaute lambda, ça ne changerait rien)
  • Une modification MAJEURE d’algo pourrait avoir des répercussions sur ces métiers émergents (cf : métiers liés à l’e-reputation)
  • Harder, better, faster, stronger (pardon, je m’égare)

Tous ces exemples montrent bel et bien que Google nous tiens par les corones (attention chers amis SEO, ce n’est pas à prendre au premier degré) et que tout ce que l’on entreprend est indirectement dicté par Big G.

Google, un moteur Marketing !!

Ça c’est wikileaks qui le dit (je déconne bien sur).
J’espère pour tout le monde que je ne viens pas de faire une révélation. Si je viens de vous apprendre quelque chose, je vous laisse consulter cet article recensant tous les chiffres clés chez google.

Google n’innove plus. Il se contente de racheter des start-up/projets prometteurs (financièrement parlant, parce que le reste c’est secondaire, c’est pour que leurs employés puissent faire mumuse durant leur temps imparti à la recherche personnelle). En regardant le chiffre d’affaire généré par Google, nul besoin de douter que les offres sont rarement refusées lorsqu’ils proposent quelques millions à des start-up. L’innovation fait la force d’un projet quel qu’il soit. Quand l’innovation vient de l’extérieur, c’est qu’il n’y a plus d’innovation, mais de l’appropriation. La nuance peut paraitre insignifiante, mais pourant elle existe.

Revenons à ce qui nous intéresse, le monde du SEO. Google adapte l’aspect marketing IRL au web : plus on parle de vous, plus vous êtes connus, plus les gens sont susceptibles d’acheter vos produits.
Sur le web c’est pareil, plus on fait de liens vers votre site (on parle de vous), mieux son ranking s’en portera (plus vous serez connu) et plus vous gonflerez votre CA (les gens sont susceptibles d’acheter votre produit/service). Qu’a cela ne tienne, tout le monde s’y met, White Hat y compris (le premier qui me dit qu’il rank avec 0 backlink, qu’il me balance query+site dans son commentaire ;)) et le web crée des liens (ça me permet de placer ce jeu de mot pourri). Pratiquer l’échange de lien, c’est en quelque sorte spammer le moteur non ? Inscrire son site dans les annuaires, c’est un peu spammer non ?

Les Black Hat eux ont compris aussi l’enjeu des backlinks, mais ce sont des BH, alors pas question de le faire à la main.
Alors petite question : Quand un WH met 2 jours à obtenir un lien, combien de liens arrive à obtenir un BH durant la même période ?
Pour obtenir la réponse, il vous suffit de multiplier le nombre de minutes par le nombre de jours, ce qui donne pour l’exemple :
24*60*2 = 2880
Pas mal hein !!!

Le deuxième point sur lequel insiste Google est la qualité du contenu. Un contenu intéressant apportera des liens naturellement (pour ceux qui se demande ce que veut dire naturellement, ça signifie sans rien demander à personne). C’est pour cette raison que souvent nous proposons à nos clients de tenir un blog.
Donc pour résumé : contenu intéressant => liens vers ce contenu => montée dans les SERP.
[mode BH on]
Comment créer du contenu, sans que j’ai à le taper ou le faire taper, afin que je puisse créer une linkwheel de malade et faire ranker mon money site ?
Mais oui, bien sur grâce à Biiiip, biiiiiiiiiip, combiné à biiiiiiiiip et biiiiiiiiiiiiiip, ça devrait déchirer.
[mode BH off]

Et ça déchire, les splogs arrivent et vont te faire mal au biiiiiip Google.

Google aujourd’hui, c’est quoi ?

Google est devenu une poubelle, et que personne ne me sorte l’argument de la pertinence ou je le pends haut et court. Etre dans le SEO nous fait travailler avec des oeillères, nous n’utilisons pas le moteur comme un utilisateur lambda, nous sommes dans la logique inverse.
Que pourrait chercher l’utilisateur pour arriver sur mon site ? Que vais je mettre dans ce site afin d’optimiser sa longue traine (meme si parfois il n’y aura que quelques lignes traitant ce sujet, n’apportant strictement rien à l’internaute) ?
Et devinez qui peut vous fournir une mine d’informations la dessus ?
Bien sur, THE respect de la vie privée, Big Brother du web : GOOGLE.

L’index de Google pullule de splogs et MFA en tous genre. Si vous pensez que je me plante, jettez un coup d’oeil attentif à l’image suivante (Thx à 512banque et Gwaradenn pour leur réponse rapide vendredi dernier) :
.
Google voulait du contenu unique ? Sortez vos scrapers, vos tools de spinning et compagnie et donnez lui ce qu’il mérite !!!

Mais ce qu’il ne faut pas oublier, c’est qu’aujourd’hui Google est avant tout Google. Et oui, qui n’a JAMAIS utilisé au moins un de ses services ??
L’objectif de Google envers les internautes est simple : « Vous venez sur Google, vous restez sur Google ». Tous les rachats de projets que nous avons évoqués dans le paragraphe précédent ne sont pas anondins, ils servent à offrir à l’internaute un maximum de services sans avoir à quitter son moteur de recherche. Comme le dis un célèbre fabricant de voitures : « Qui mieux que Google peut entretenir votre Google ? »

La petite touche humorisitique pour clore ce billet :

Option sans splogs désactivée


Option sans splogs activée

P.S. : Je tiens à préciser que le terme « satellites » dans cet article n’a aucun aspect péjoratif.

A lire également sur le même sujet :
Google et la recherche du futur Article publié en début d’année recensant un tas d’autres articles tous aussi intéressants les uns que les autres.

24 Réponses to “Google : Vider la corbeille !!”

  1. Sylvain dit :

    Je pense que ta phrase au sujet des « Corones » peut être prise au premier degré 🙂
    Black ou white, on en est tous au même point.

  2. Aurélien dit :

    Je suis entièrement d’accord avec toi, plus cela va, plus les webmasters, référenceurs polluent les SERP, mais Google les incite à le faire.
    Google cannibalise les sites pour garder les internautes chez lui : Map, Shopping, Images, Actualité…
    Au risque de me faire prendre, je trouve Google bien plus pertinent que les autres moteurs.

  3. Sylvain dit :

    En fait, en le relisant, ton article me fait penser à ceux-ci :
    http://blog.axe-net.fr/j-ecris-pour-google/
    http://blog.axe-net.fr/google-dont-be-evil/

    Mais comme le dis très justement Aurélien, Google reste très pertinent. Il faut donc croire que malgré toutes les techniques spammy mises en oeuvre, il s’en sort encore bien.

    Sur le fond, je pense que tous les SEO sont d’accord pour dire qu’une vraie concurrence ferait du bien.
    Mais en même temps, c’est aussi souvent plus facile de se concentrer sur un seul moteur.

    Qu’en pensent les BH ?

  4. RDD dit :

    @Sylvain : Disons que je ne voulais pas en froisser certains 😉

    @Aurelien : En effet, Google les incite « indirectement » à le faire. Mais Matt nous explique tout cela très très bien dans ses vidéos 😉
    En ce qui concerne la pertinence, je t’assure qu’en passant en mode internaute lambda Google me sort des résultats « splogants » et/ou merdiques.
    J’ai dernièrement effectué une recherche (une vraie, par pour vérifier le ranking d’un site ou pour trouver une niche) commençant par le mot « prix de … » => sur les 10 résultats de la première page, AUCUN site ne m’a apporté un élément de réponse. Sur son principal concurrent, première page différente (seuls 2 résultats communs) et des résultats plus pertinents pour ce que je cherchais. Ce n’est pas une généralité, je l’admet, mais aujourd’hui Google sur des requêtes concurrentielles, aie aie aie !!!

    Après on en a fait la promotion, à nous d’assumer maintenant 😛

  5. Aurélien dit :

    Je n’assume rien du tout et ne crois pas un mot de ce que dit Matt le chargé de communication de Google.
    Google est le moteur le plus pertinent, le plus utilisé, donc je concentre mes efforts dessus.
    Google je l’aime et je le critique, un peu comme Sylvain : http://www.partouzedeliens.info/index.php?2010/02/19/63-google-dont-be-evil-toi-meme
    Ton article m’inspire, je vais peut-être rebondir dessus si je trouve le courage/temps.

  6. RDD dit :

    @Aurelien : Pour Matt c’était bien sur une private joke (désolé si ça a été interprété différemment), tout le monde sait que ce type ne fait et ne fera jamais de VRAIES révélations sur le SEO.
    En ce qui concerne la pertinence, nous ne sommes pas bien placé pour la juger comme je le dis dans l’article. J’aimerai bien trouver une étude la dessus, si une telle étude a déjà été réalisée … Je pense en effet que je me suis mal exprimé dans l’article. Pour la pertinence, je souhaitais juste mettre en avant que le fait que son index soit de plus en plus « pollué » déjuge l’aspect pertinent du moteur. Je le redis, ce n’est pas une généralité.
    Je l’aime et je le critique aussi, même si je le critique plus que je l’aime, mais la marque GOOGLE est en place et bien en place. Comme le dis sylvain dans son précédent commentaire, une sérieuse concurrence ferait le plus grand bien.

  7. Martin dit :

    Je rejoins Sylvain sur l’idée qu’une plus grande concurrence, donc une plus grande hétérogénéité des algorithmes de classement, ferait un bien fou à la qualité des résultats. Car mine de rien, aujourd’hui, Google se concentre avant tout sur la « qualité » des résultats les plus populaires, mais en réalité, dès que l’on s’oriente vers la longue traîne, le spam pullule. Ça en est désolant.

    Allez, quoi, ce serait sympa si les trois leaders du marché se partageaient le gâteau en 30-30-30 pour laisser les 10 % restants aux challengers, ceux qui prendront leur place dans 5 ou 10 ans !

    Mais en fait, des challengers, nous en avons. Seulement, ils sont dans un autre domaine que la recherche : facebook, twitter pour n’en citer que deux parmi les plus populaires… aux Etats-Unis ! Car n’oublions pas qu’il y a des pays qui ne sont pas omnibulés par la réussite californienne et suivent leurs propres voies.

    Ceci dit, même là où les réseaux sociaux se développent, leur impact sur l’audience ou les ventes sont confidentiels. Il y a donc encore du chemin à faire avant de trouver « la bonne » solution dessus, voire de nouvelles solutions hors moteurs de recherche et hors réseaux sociaux.

  8. le Juge SEO dit :

    Salut RDD,

    On est d’accord sur pas mal de points et c’est vrai que sur certaines requetes, les résultats de Google sont devenus moins pertinent qu’a certaines autres époques.

    Par contre il y a 2 choses:

    Quand tu dis « Qu’est ce qui empêche Google de rendre l’intégralité de sa première page payante?! » L’exemple est peut etre un peu abusé mais pour autant la réponse est simple – « La pertinence » (celle que tu taille) – si les résultats sont payants seuls les gros peuvent se l’offrir – donc tu barres toute sorte de résultats – Si Google fait ca c’est la fin de son business model car il n’y a rien de pire en terme de vente que le « manque de choix ».

    Quand a la pertinence des résultats – ma foi – je me rapelle une époque (il y a 5 ans je pense) ou de petits malins avaient crée une sorte d’annuaire qui chopper les requetes des internautes au moment de leur visite et générait des sous domaines optimisés a la volée (me rapelle plus c’etait quoi le NDD). Ils nous avaient bien pourris la vie pendant un moment les lascars parce que leurs sous domaines squattaient 8 positions sur 10 sur une double poignée de mots clés (et le pouce)… non j’ai beau me retourner le cerveau, je me rapelles plus des NDD… Croit moi en ce moment Google gere pas trop mal le spam … il y en a c’est sur et il y en aura toujours mais dans l’ensemble … ca va!

  9. RDD dit :

    Salut Julien,

    Nous sommes en partie d’accord, c’est déjà un bon point 😉
    Pour l’intégralité de la première page payante, c’est abusé en effet mais dans un avenir lointain pourquoi pas ?
    Lorsque tu dis que « si les résultats sont payants, seuls les gros peuvent se l’offrir » : n’est ce pas actuellement le cas ? Quel site qui n’a pas fait appel a une agence SEO ou donné un peu/beaucoup à adwords peut espérer une première page ? Est ce que cela signifie que ces sites (ceux qui sont potentiellement invisibles sur Google) ne sont pas pertinents ? Je ne pense pas.

    Je te rejoins également sur le fait que Google gère pas trop mal le spam (dans l’ensemble comme tu le dis), mais l’internaute lambda lui, est-ce qu’il est capable de différencier un splog, d’un MFA, d’un vrai site ? Réponse : non.
    Ils ont encore un bout de chemin a parcourir quand tu jettes un oeil au premier screen du billet : passage de 207 000 résultats a 485 000 000 (oui oui, le nombre de résultats a été multiplié par 2000) !!! Bon courage à l’algo pour savoir qui et qui, qui fait quoi qui va ou …

    P.S. : Je me souviens également de cet annuaire et j’ai le nom sur le bout de la langue. Mais la avec la neige et le froid j’ai l’impression qu’il veut rester collé sur le bout de la langue !!

  10. le Juge SEO dit :

    « Lorsque tu dis que « si les résultats sont payants, seuls les gros peuvent se l’offrir » : n’est ce pas actuellement le cas ? »

    Pas au sens propres du termes – Oui il n’y a que ceux qui ont un peu de blé qui peuvent s’offrir du SEO mais il existe encore des petits malins qui sortent leur épingle du jeu parce que le SEO c’est un métier d’artisan. Donc il y a de la place pour les petits (pas beaucoup je te l’accorde mais… un petit peu quand meme) alors que si c’est payant la c’est plié

    « l’internaute lambda lui, est-ce qu’il est capable de différencier un splog, d’un MFA, d’un vrai site ? Réponse : non. »

    la c’est le point fondamental ou nos avis diverge – Moi je dirais qu’inconsciemment la plupart des internautes sont capable de faire la différence entre un vrai bon site, un MFA et un splog tout simplement parce que sauf si c’est vraiment bien fait il y a un monde de différence dans la pertinence (internaute s’entend) donc oui il clique, il passe et il s’en va aussi sec (en gromelant … et merde!… encore du spam!). Mais je précise bien que c’est totalement inconscient

    Quand a l’annuaire spammy des années 2000, Google a bien fait son taf puisqu’il l’a meme effacé de nos mémoires …

  11. Afterwork dit :

    Si on s’intéressait plus à Yahoo!/Bing on pourrait sans doute équilibrer les forces et laisser google moins maitre de son propre destin… et imposer ses règles
    mais le problème c’est qu’aucun produit de yahoo! et bing n’est intéressant ou indispendable dans la construction d’un site 🙁

  12. le Juge SEO dit :

    @Afterwork

    Faux – En tout cas pas lorsqu’on parle de Bing et Yahoo en tant qu’entité modiale. Aux US deja il faut encore une fois repenser les parts de marché car Google y est nettement moins dominant qu’en Europe.

    Ensuite il y a quelques fonctionalité chez Bing qui sont tres intéressantes, notamment dans l’acte d’achat avec une fonction « cashback » et tout un tas d’aides a la décision (comparateurs de vols etc…) qui sont des fonctionnalités ters interessantes dans l’absolu.

  13. Ce que tu dis est vrai, cependant je vois beaucoup de blackhats faire des concours de référencement et les gagner avec leurs splogs et autres profils de fora, cependant une question se pose à moi, si ils sont si bons, pourquoi ne monétisent pas leurs propres sites?

  14. « Google, un moteur Marketing !! » Oui de + en +. Et puis, il faut bien qu’il vive lui aussi et paye ses employés 🙂

  15. On ne peut plus se passer du grand G au fait. Les autres moteurs n’offrent pas assez d’opportunités ou si, mais on est tellement envoûté par Google, qu’on n’y fasse pas assez attention ?

  16. RDD dit :

    @Service a la personne :
    Oui en effet.
    Pour ce qui est de « il faut bien qu’il vive lui aussi et paye ses employés », je te laisse lire cet article http://www.latribune.fr/technos-medias/internet/20101122trib000574964/comment-dublin-a-permis-a-google-de-reduire-ses-impots-en-europe.html qui te montrera que plus on a d’argent, moins on veut en lâcher. More, more, more money.
    Cependant je suis d’accord sur le fond 🙂

    @pressing écologique paris :
    Disons que c’est comme tout ce qui marche (plus ou moins bien).
    Combien de personnes travaillant sous windows seraient prêtes à passer sous linux, Mac ?
    Combien de personnes roulant dans des voitures confortables, sécurisantes avec un tas d’aide à la conduite seraient prêtes à rouler en 4L ?
    Combien de personnes surfant sur le net avec la fibre optique supporteraient un abonnement à 2 Meg ?
    Les évolutions de Google sont un peu comme les évolutions citées ci-dessus, il est difficile de trouver un moteur aussi performant que Google (même si je dis le contraire dans cet article, il faut bien comprendre que ce n’est pas une généralité, mais le spam grandissant au sein de son index nuit forcement à la pertinence des résultats).
    Je ne pense pas non plus qu’on soit envoûté par Google (en tous cas pas personnellement), juste que c’est un outil qui amène une masse de trafic non négligeable vers nos sites, ce qui fait qu’il reste un passage obligatoire 😉

  17. page jaune dit :

    Je suis d’accord avec toi, c’est clair que la qualité de GG tend de plus en plus a laisser désirer, les liens en référencement payant prenant de plus en plus de places sur la première page des résultats. Celà dit, les autres moteurs sont à la traine (bing, yahoo), et s’ils avaient le même succès ils monétiseraient autant leurs espaces.
    Je pense qu’en tant que Webmaster, il faut seulement s’adapter, ou alors développer LE nouveau moteur de recherche entierement gratuit et opensource .(je blague bien sur)!

  18. parfumerie dit :

    Je rebondis sur un exemple qui touche mon domaine d’activité. Quand je fais une requête sur le nom d’une marque ou d’une ligne de produits, les premières pages sont en grande partie squattées par des comparateurs de prix dont le travail consiste presque exclusivement à améliorer leur positionnement.
    Aucune page n’apporte de pertinence, puisque ce sont des agrégats de produits provenant d’autres sites. Ce qui fait que le site marchand dont sont issus les produits originaux se retrouve bien loin derière, est-ce qu’il n’y a pas là une contradiction avec les déclarations de Google?

  19. Martin dit :

    @parfumerie : L’intérêt des comparateurs de prix et plus généralement des agrégateurs est sujet à discussion. On pourra s’intéresser au cas de Zlio, notamment, qui est un service de boutiques virtuelles, à savoir un service d’agrégation de contenu à l’instar de Wikio. Zlio crée des millions de pages au contenu identique ou similaire et a été largement promu dans les résultats de Google. Et puis un jour, il a disparu de Google. Qu’en sera-t-il de Wikio, à l’avenir ? Après tout, Technorati n’apparaît pas, ou de manière marginale, dans les résultats de recherche de Google, alors que Wikio, un service tout à fait similaire, s’y maintient.

    Toujours est-il que les boutiques présentent habituellement le même contenu : le contenu fourni par les fabricants. Très peu fournissent un contenu à la fois original et à valeur ajoutée. Aussi, il faudrait avant tout fournir ce contenu, en se battant pour qu’il reste unique, et qu’il ne soit pas repris sur d’autres sites, notamment les sites d’agrégation, dont les comparateurs de prix, ou encore les concurrents et autres sites pratiquant largement le parasitisme.

    Une fois ce contenu original, pertinent et étoffé créé et mis en ligne, encore faut-il le faire connaître, et donc lancer des communiqués de presse, notamment, solliciter des digg-like, mais aussi faire parler les blogueurs, les forumeurs, les twitteriens, bref, susciter l’intérêt des tiers pour acquérir des nouveaux liens. Le « linkbaiting » est une technique difficile à maîtriser, mais avec le budget adéquat, elle permet d’obtenir des liens spontanés et naturels vers des sites aussi improbables que les sites de rencontres (cf. Zombie Harmony) ou encore les sites d’assurances automobiles (cf. The Evolution of the Batmobile). Mais il existe d’autres voies à explorer encore, dans le domaine du référencement naturel.

  20. parfumerie dit :

    Merci pour cette réponse exhaustive! Le seul problème est que les fabricants nous fournissent un texte que l’on doit absolument copier, et n’acceptent pas qu’on le modifie. C’est pour cette raison que le même texte se retrouve sur tous les sites similaires. D’ailleurs je ne comprends pas vraiment pourquoi ces textes ne sont pas en duplicate content la plupart du temps !
    Le contenu original est créé pour les sites extérieurs, et sert pour la stratégie que tu développes dans ta réponse, cette stratégie qui dévore un maximum de temps!!
    Merci encore pour tes conseils

  21. Martin dit :

    @parfumerie : Si un fabriquant t’impose une ligne éditoriale de ton site éditorial, change de fabriquant. Et sinon, en plus du texte officiel, rajoute une contribution originale. Rien ne t’interdit, a priori, de faire plusieurs pages pour présenter un produit, et la plupart des boutiques proposent aux visiteurs de donner leur avis, leurs conseils. Je ne vois pas pourquoi, soudainement, les commerçants seraient bannis s’ils devaient procéder de même.

    Ceci dit, oui, une stratégie impliquant un contenu éditorial important est chère. Mais il existe des méthodes pour en réduire le coût, en particulier sur des boutiques aux produits nombreux et similaires. Ainsi, on peut cibler les produits les plus rémunérateurs avec du contenu le plus original, et d’appliquer des solutions plus quantitatives que qualitatives pour le reste d’un site commercial.

    En complément, de nombreuses boutiques ont des blogs. Autant des blogs de la boutique en elle-même que des blogs des entrepreneurs qui les ont créées. Voici deux autres endroits où obtenir des liens, et qui renverront ces liens vers la boutique. Car autant il est peut-être difficile d’obtenir un lien naturel vers la page d’un produit purement commercial (ça existe, mais profite surtout aux leaders de la vente en ligne), autant un lien vers l’analyse d’un marché, ou celui d’un comportement client peuvent susciter un intérêt supérieur, suscitant de nombreux liens, améliorant par ailleurs la notoriété du dirigeant, de son entreprise, de sa marque.

  22. Je suis d’accord avec toi « Afterwork »

    Si on s’intéressait plus à Yahoo!/Bing on pourrait sans doute équilibrer les forces et laisser google moins maitre de son propre destin… et imposer ses règles
    mais le problème c’est qu’aucun produit de yahoo! et bing n’est intéressant ou indispendable dans la construction d’un site 🙁

  23. Peut être que la suprématie que détient Google dans l’esprit collectif des internautes, tien du fait que Google a efficacement mené sa politique de diversification. Je suis d’accord sur le fait que Google s’est tellement « approprié » (comme tu le dis :p ) les savoirs faire et technologie que l’internaute est obligé d’être confronté à un outils ou services griffé Google !

  24. Google devient un moteur de marketing plutôt qu’un moteur de recherche. J’ai très peur de la puissance de Google par rapport les infos qu’on reçoit des recherches, mais aussi de ce qu’ils font avec les infos sur les recherches qu’on effectue chaque jour sur Google.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je suis un gros footer de merde !! - Powered by le Presse mot